05 avril 2016

Envie de vraies fraises !

 
Je ne mange jamais de ces pseudo-fraises, qui n'ont de la fraise que le nom ! Oui, tu vois, ces fraises que l'on importe à toutes les saisons, bourrées d'eau et de pesticides ! Pour cet article, je vais donc te parler des VRAIES FRAISES, celles que tu as probablement connues dans ton enfance, dans le jardin de tes grand-parents, goûtues, sucrées, pleines de vitamines, sans produits provenant de l'agrochimie... Aujourd’hui, de plus en plus de gens redécouvrent la joie gourmande de voir rougir une fraise en leur jardin… Mais où est passée la grand-mère expérimentée, celle qui autrefois transmettait son savoir-faire aux nouvelles générations ? Mon envie… T'offrir ces conseils qui rendent la culture facile et à la portée de tous. L’année passée, mon fruit star était la tomate. Cette année, la star sera la fraise. Belle plantation :)

ORIGINE 
Au Néolithique, la fraise se développe à l’état sauvage en Amérique et en Asie, ainsi que dans les zones submontagneuses d’Europe occidentale. À l’Antiquité, les Romains la cultivaient dans leurs jardins. Elle était déjà estimée pour son goût et sa fragrance. C’est au Moyen Âge que nous entreprenons l’introduction de la fraise des bois dans les jardins et les potagers, nous améliorons sa récolte grâce au fumage et paillage du sol. Sa culture démarre véritablement par repiquage des stolons (tige issue d’un bourgeon axillaire, qui pousse en rampant et qui, de place en place, prend racine pour produire un nouvel individu) de l’espèce sauvage.

LES 4 SAISONS DU FRAISIER
L’été : la saison des plantations
En période de jours longs et de chaleur, le fraisier se multiplie, en produisant des stolons. Ils commencent par s'enraciner puis produisent des feuilles jusqu'au début de l'automne pour former de jolis plants d'aspect trapu. 

L'automne : les prémices de la floraison
Les jours se raccourcissent et les températures se rafraichissent : démarre alors l'induction florale (déclenchement du processus de floraison) puis l'initiation florale (production des organes floraux). 

L'hiver : le repos
Les jours cours et les températures froides durent : la plante entre en dormance. 

Le printemps : l'heure du réveil
Les fraisiers ont reçu une quantité suffisante de froid, ce qui entraine la levée de dormance. Les fleurs s'épanouissent puis fructifient de mai à début août, pour les variétés non remontantes et de juin à octobre pour les variétés remontantes.

UTILISATION
N’hésite pas à te laisser mener par le bout du nez, car c’est un véritable atout pour la santé. Elles sont dépuratives, laxatives, diurétiques et elles stimulent les défenses naturelles. Fait-le plein de vitamine C, de magnésium, de calcium, de fer et de potassium. Je la consomme aussi bien crue que cuite, en pâtisseries, ou alors en confitures. 150 g de fraises contiennent plus de vitamines qu’une orange !





VARIÉTÉS 
Il en existe plus de 600 dont 40 inscrites au catalogue Français. Elles varient du rose au rouge foncé ou clair. Certaines variétés produisent des fruits blancs ou jaunes au goût différent, plus ou moins sucré ou acidulé. On distingue tout d’abord les fraisiers sauvages des fraisiers cultivés dont les multiples variétés sont issues d’hybrides de différentes espèces. Plusieurs espèces du genre Fragaria existent dans le monde entier. Tous ne sont pas alimentaires au même degré, mais presque toutes les espèces ont fait l’objet de cueillette par les populations locales.

Il est important de connaître le nom de sa fraise, cela te permettra de savoir si c'est une variétés non remontantes qui produira des fruits pendant 3 à 4 semaines ou s'il s'agit d'une variétés remontantes qui produira des fruits entre juin et octobre de manière échelonnée.



CARACTÉRISTIQUES 
Plante vivace appartenant à la famille des rosacées. La fraise est un faux fruit, la partie consommée est en réalité un réceptacle floral fécondé et ainsi transformé. Ce faux fruit contenant lui-même une multitude de vrais fruits, appelés akènes, qui le recouvrent. Ses feuilles sont composées de trois folioles et forment des touffes. Les tiges qui partent de la touffe du fraisier sont appelées stolons. Elles se répandent et forment un cœur noueux qui s’enracine et continue de se développer en nouvelle touffe de feuilles. Cette plante forme de petites fleurs blanches au cœur jaune, hermaphrodites (elle a les deux sexes).


CULTURE 
À l’origine, les fraisiers sont des plantes de lisière de forêt qui aiment les sols riches en humus et en substances nutritives. Sa température minimale pour la levée est de 18 °C. L’important est de planter à la bonne profondeur. Les feuilles de la base doivent affleurer à la surface du sol. Le collet ne doit pas être enterré ni dépasser du niveau du sol. Le risque de pourriture sera minoré par une plantation peu serrée. Entre les jeunes plants encore peu développés, sème ou plante de la laitue, de la salade à couper ou des épinards. Lorsque les jeunes plants sont bien enracinés, épandre du purin d’orties avant l’hiver. Entre le moment de la floraison et celui de la maturité des fruits, il est conseillé de pailler (écorces de pins broyés, épines de pin, BRF de résineux) sous les plants afin d’éviter tout contact entre les fraisiers et le sol humide, ainsi, les fruits ne seront pas terreux. Pour que les plants produisent beaucoup de fruits, limite le nombre de stolons qui se développent en les coupant près de leur base, conserve uniquement ceux qui comblent un vide ou destinée à être transplantés via le marcottage.


AVANTAGE DES CULTURES ASSOCIÉES 
Dans la nature, aucune plante n’est seule. Chacune est entourée de nombreuses voisines et ces associations ne sont pas le fait du hasard ! Mais nous n’y prêtons pas attention, nous semons et plantons ce qui nous plaît, ce que nous aimerions récolter, ou voir fleurir, en oubliant que certaines plantes ne se supportent pas ! Afin d’éviter que les plantes se nuisent, utilise au contraire leurs influences positives.

TROIS PRINCIPES A RESPECTER
Une couverture permanente du sol, du bon compost et pas de retournement du sol.

NOTE TOUT POUR BIEN PLANIFIER
Au printemps, tu dois savoir exactement où se trouvait tel légume l’année précédente afin de ne pas faire d’erreur d’implantation pour la nouvelle saison. Afin d’avoir une vue d’ensemble, fait un plan :)

LES FRAISIERS AIMENT LA MOUTARDE 
Sème de la moutarde entre tes fraisiers, après la récolte et le nettoyage des rangs, cela protège des nématodes, ameublit et aère le sol. Lorsque le gel arrive, la moutarde disparaît d’elle-même.

DES FRAISIERS ENTRE LES SALADES 
Plante des fraisiers entre des chicorées ou des scaroles. Ils se développeront sous la protection des salades et plus tard, une fois ces dernières arrachées, ils auront le rang pour eux tout seuls. 

ATTENTION… MIEUX VAUT PRÉVENIR QUE GUÉRIR 
Botritys cinerea ou pourriture grise : les fruits deviennent grisâtre !
Oïdium du fraisier : une poudre blanche recouvre les feuilles, ce qui les dessèche et empêche la plante de produire des fleurs et des fruits !
Limaces : elles dévorent les fruits si elles n'ont pas de champignons à grignoter (leur véritable nourriture) ;)
Pucerons : ils sucent la plante et l’envahissent au niveau de ses feuilles, de ses tiges et de ses pétioles.

PRÉVENTION
  • Contre l’Oïdium, plante du Liliacée.
  • Contre les insectes, plante du pyrèthre (Tanacetum cinerariifolium), du souci (Calendula officinalis & Calendula arvensis) et/ou du thym.
  • Pour attirer les pucerons ailleurs que sur tes fraises, plante la Capucine Naine panachée (Tropaeolum majus) laisse les pucerons sur tes capucines, si ces dernières sont assez nombreuses, afin de laisser un garde-manger aux auxiliaires (par exemple, les coccinelles), et attendre l'équilibre biologique naturel. Elles sont souvent plantées à proximité d'autres plantes pour les protéger contre le moucheron blanc. Je plante ceci dans des pots à part du potager, pour pouvoir éventuellement les déplacer.
  • Pour les limaces je vais créer une petite maison pour elles, avec une souche, du mycelium et tenter de les nourrir aux champignons, je te tiens au courant :)
  • Pour des apports divers, plante de la Bourrache, de l’épinard et/ou de la laitue.
  • Ne plante surtout pas du chou ! Il fait partie des mauvaises associations.

RÉCOLTE 
Récolte tes fraises à maturité, c’est-à-dire lorsqu’elles sont bien rouges. Privilégie la cueillette le matin, car c’est à ce moment de la journée qu’elles regorgent de sucre. Coupe les fruits juste au-dessus de leur pédoncule en pinçant la tige entre le pouce et l’index.

Tu pourras sur Je veux sauver la planète et sur ce blog, suivre nos aventures potagères. Il y aura régulièrement une vidéo pour te présenter au mieux les différentes étapes. A bientôt pour de nouvelles aventures vertes :)

Source : Le poireau préfère les fraises. Les meilleures associations de plantes
4 commentaires

4 commentaires:

  1. Merci pour cet article et votre vidéo ... Vous êtes trop rigolote !
    Stéphane

    RépondreSupprimer
  2. Hihi merci Stéphane ;) Une belle soirée à vous :)
    Chris

    RépondreSupprimer
  3. Merci ! Quelle rigolade en vous regardant. Vous arrivez à faire partager vos connaissances avisées sur les fraises tout en humour. Merci pour cette bonne humeur, un vrai régal. Vivement la saison de la récolte que je puisse me faire un bon petit bol de fraises ... Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  4. Stéphane... un message comme ça me donne du boost pour la suite :) Heureuse d'avoir su vous offrir un peu de bonne humeur :) Une toute belle journée remplie de couleur ;)

    RépondreSupprimer

 

Textes, images et vidéos par Christiane Désir. Sous licence "CC" Creative Commons - Attribution-NoCommerciale-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

Original Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff