23 janvier 2015

Du temps à partager...

 
Offrir de son temps aux autres avec TimeBank, une véritable façon de réinventer le partage. Cela crée du lien très localement tout en permettant des échanges avec d’autres communautés. En période de grandes crises économiques, cette pratique devient très vite populaire. Les premières Timebanks remontent à la révolution industrielle. 


Josiah Warren (1798-1874) est un anarchiste individualiste, un inventeur, un musicien et un auteur américain. Il mit ses théories en pratique en ouvrant le 18 mai 1827, un « magasin d’approvisionnement en travail pour le travail, labor for labor store » appelé le « Cincinnati Time Store ». Le prix de vente comprenait une somme minime pour les frais d’approvisionnement, l’essentiel du travail de Warren étant rémunéré en fonction du temps passé à conseiller ses clients. Ce temps passé fit l’objet d’une quasi-monnaie, appelée « billets de travail », endossables, échangeables et libellés en promesses d’unités de temps. Ce magasin expérimental fonctionna deux ans avec succès et le système fut imité par ses concurrents, qui l’abandonnèrent assez rapidement après que Warren eut arrêté l’expérience. Celui-ci établit ensuite des « colonies » fondées sur le mutualisme. Cela inclut « Modern Times » et « Utopia ». Il est considéré comme l’un des précurseurs du Système d’échange local. Robert Owen, socialiste utopique réformateur gallois, est considéré comme le « père fondateur » du mouvement coopératif. Il abandonne ses activités capitalistes et prend la tête d’une campagne de propagande mêlant socialisme et laïcité. L’une des innovations majeures de ce mouvement fut en 1832 l’instauration d’une bourse du travail équitable basée sur des annonces d’emploi où les intermédiaires habituels étaient supprimés...


En 2015, les mots, austérité et crise, sont sur toutes les lèvres ! Et forcément, de nouvelles idées surgissent. Je m’en réjouis déjà ! C’est lorsque nous sommes au bord du précipice, tel un enfant, que nous apprenons à reculer d’un pas pour réfléchir. 

Comment pouvons-nous survivre dans une société malade ? 
En innovant ! Les pessimistes me disent : ce n’est pas possible de tout changer, on n’y arrivera jamais ! C’est sûr, vu comme cela… Il n’y a plus qu’à sauter de la falaise ! Étant optimiste, je décide de m’accorder un moment de réflexion, de voir ce qui s’articule autour de nous. Nous ne sommes plus reclus ; ensemble, nous pouvons faire en sorte que cette comédie cesse. Tout le monde peut prendre soin de tout le monde, créer une vraie économie sociale. C’est en regardant le documentaire « Les Nouveaux Explorateurs / Megalopolis » à Barcelone, que j’ai découvert grâce à Alexandra Leroux, ce qu’est une banque de temps. Sergio Alonso est le coordinateur de cette banque dans le quartier de Gracia. Il y 7 banques et 1500 personnes sont en relation, petit à petit, tel un colibri… 

Imaginons, demain… Une ville en transition où les aides ne soient plus payantes, mais échangeables ! La banque de temps est accessible à tous et permet d’échanger des services, de côtoyer autrement. Cela permet un échange de connaissances fabuleuses ! Et cela fonctionne déjà ! Faut-il être pauvre pour utiliser ce système ? Non évidemment. Il suffit d’avoir un cœur et de l’enthousiasme à aider les autres, riches ou pauvres, essayons de ne plus mettre ce genre de label… Soyons humains ! 

Comment cela fonctionne ? 
J’offre une heure de mon temps (à Bruxelles) pour une petite mamie ne sachant plus faire ses courses toute seule. Elle avait déjà offert auparavant une heure à un célibataire, car elle fait de délicieux plats du terroir, comme seules nos grands-mères savent le faire ! En échange, je reçois une heure de temps de la TimeBank, mais je ne suis pas obligée de l’utiliser directement et pas nécessairement avec la même personne. Un voyage vers Lisbonne se prépare. Vous savez que j’aime allez à la découverte de l’autre… J’ai toujours une heure à ma disposition à la TimeBank et j’aimerais être accompagné d’une personne de Lisbonne pour aller manger, visiter un musée où tout simplement me montrer certains recoins de la ville. Coup de bol, il y a justement dans la TimeBank de Lisbonne, une personne qui offre une heure de son temps et qui parle un peu le français ! Toutes les compétences peuvent être mises au service des autres ! Merveilleux, non ? 

Jamais d’argent ! 
Ces échanges se monnayent en temps plutôt qu’en espèces. Une heure de crédit Timebank est égale à une heure exacte de travail fourni (quelles que soient les qualifications de l’individu qui réalise l’heure d’occupation). Il en résulte une plus forte résilience contre les événements financiers qui peuvent survenir dans le système actuel. 

Comment puis-je offrir mon soutien et de l’aide aux personnes dans le besoin ? 
Envoyez un mail à timebankbxl@gmail.com pour faire part de vos envies. La petite équipe, déjà en place, organisera par la suite différentes rencontres pour expliquer le projet, son fonctionnement concret et commencer les inscriptions :) J’y serai et vous ? 

Sources : Timebank.cc I Wikipedia
2 commentaires

2 commentaires:

  1. Bonsoir Christiane,

    Quelle explosion de bonheur à la lecture de votre article !
    Une belle recherche, une belle tournure, et un très bel état d'esprit.
    Voir un projet qui nous tient à coeur depuis longtemps se réaliser est quelque chose de fort, voir les réactions enthousiastes pleuvoir aussi rapidement frôle le merveilleux.

    Merci pour votre bel optimisme,


    L'équipe de Timebank cc BXL


    PS : Seul petit bémol : quand vous écrivez que si l'on rend service à une petite mamie, on reçoit une heure de la Timebank, ce concept n'est malheureusement pas encore réalisable.
    Pour l'instant, les utilisateurs ne peuvent recevoir des heures que d'autres utilisateurs ayant eux-même "gagné" des heures, mais l'idée que la banque puisse payer elle-même certaines formes de bénévolat est en discussion.
    Patience, patience !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce commentaire, cela me touche également ;)
    Mauvaise tournure de phrase... car dans mon esprit, la petite mamie participe aussi et a gagné une heure chez vous. Quand vous venez chez elle, elle vous a fait un super plat maison bien de chez elle ;)
    Je vais reformuler, ce sera plus clair ;)

    RépondreSupprimer

 

Textes, images et vidéos par Christiane Désir. Sous licence "CC" Creative Commons - Attribution-NoCommerciale-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

Original Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff